Michaël Rosenfeld
38, rue Fontaine
75009 Paris

Jacques Bravo
Mairie du 9ème arrondissement
6, rue Drouot
75009 Paris

Paris le 17 octobre 2004

Monsieur le Maire

A la fin de la Réunion rue Milton vous m’avez fait part publiquement, et de manière fort désobligeante, de votre indignation concernant mon attitude à l’égard de l’architecte des Bâtiments de France, voire de l’ensemble des personnes présentes me menaçant entre autre de me sortir si je recommançais !!!
Vous trouverez ci-joint un courrier que j’adresse ce jour à Monsieur Luc Logier ainsi qu’une photocopie d’un article sur la Place Pigalle.
D’autre part, je tiens à préciser plusieurs éléments que j’espère vous prendrez le temps de lire :

1/ Inscription à l’ordre jour du 9 Place Pigalle :
L’été dernier Monsieur XXXX m’a fait part de son initiative d’inscription à l’ordre du jour de la question du 9 Place Pigalle, m’expliquant que ce dossier servirait de cas concret pour expliquer le fonctionnement des différents services. Je lui ai fait part de mon inquiétude (mauvaise interprétation de cette proposition). L’inscription à l’ordre du jour devant recevoir l’acceptation de vos services, cela impliquait selon moi une compréhension mutuelle du caractère non polémique de cette demande. Ce n’était visiblement pas le cas (Cf lettre à Monsieur Logié)

2/ Risque de débordement :
Je n’ai eu l’ordre du jour que le soir même, si j’avais pu le lire avant je ne serai sans doute pas venu. Cet ordre du jour ne correspondait pas à ce qui m’avait été présenté et le risque de débordement évident (place du point concernant le 9 Place Pigalle, et formulation...).

3/ Dignité, respect et Démocratie:
Vous m’avait fait part de mon manque de dignité et de respect. Je me permets avec tout le respect que je vous dois en tant qu’élu de vous interroger à nouveau sur le notion de démocratie mais également de respect.


3.1 Interlocuteur:
En Juillet dernier nous nous sommes rencontrés de manière cordiale et dans un climat de confiance. Depuis, les seuls contacts qui ont été les nôtres l’ont été à travers Monsieur XXXX. Je me permets de vous rappeler que le président de l’association à l’origine de la procédure et du dossier pour lequel nous nous sommes rencontré n’est autre que moi-même, et que pour une compréhension maximale il aurait été souhaitable étant donnée l’importance de l’enjeu, que je sois l’interlocuteur de référence, et ce quelle que soit la confiance que j’accorde à Monsieur XXXX, d’autant que vous aviez toutes mes coordonnées.


3.2 Courrier sans réponse
Le 6 août Dernier, suite à votre conversation téléphonique avec Monsieur XXXX, je vous envoyais un courrier resté à ce jour sans réponse dans lequel était évoqué le problème de la loi Evin, ainsi que le problème du règlement de copropriété, des stationnements et de livraisons concernant le 9 Place Pigalle. Ce courrier est resté sans réponse mais vous annoncez lors de la réunion qu’une lettre sera remise afin de démontrer si j’ai bien compris les responsabilités de chacun. Je ne crois pas que nous ayions à aucun moment polémiqué sur une quelconque responsabilité, tout au plus avons nous regretté une préemption de la part de la ville. Nous sommes venu au contraire débattre avec vous de la possibilité de rendre ce projet exemplaire et audacieux, et notre démarche a toujours sur ce dossier été constructive et loyale, nous en attendons autant de vous et de votre équipe.


3.3 Confusion politique
Malgré nos propositions de juillet dernier démontrant si besoin était que nous ne nous inscrivons pas dans une démarche à l’encontre la Mairie du 9ème et que notre procédure contre le permis modificatif vise surtout à permettre de préparer intelligemment l’avenir de l’ensemble des riverains concernés, vos remarques désobligeantes ainsi que celles de vos collaborateurs traduisent de manière récurrente une certaine confusion et une interprétation déformée de nos motivation ; Je tiens à repréciser que je ne suis ni XXX ni XXXX, ni XXXX et ne partage pas non plus leurs convictions politiques.


3.4 Question de secteur
Faire croire que le 9 Place Pigalle avait été inscrit comme une faveur à l’ordre du jour, car il n’appartiendrait pas à ce conseil de quartier n’était pas non plus très démocratique ou respectueux. Déjà, lors du conseil de quartier clichy Trinité, on nous avait répliqué que le 9 Place Pigalle ne pouvait être évoqué à ce conseil puisqu’il appartenait à Lorette Martyrs, et aujourd’hui on nous dit l’inverse. N’est-ce pas une forme d’irrespect alors qu’il appartient sur la notice du 9ème à ce secteur ?


3.5 Problème personnel et irrespect
Que Madame XXXX monopolise la parole concernant un problème personnel de l’Avenue Frochot (Avenue Privée !!!) alors que cette même avenue défigure la place Pigalle par son panneau Publicitaire traduit un certaine forme de gougeatrie, surtout lorsqu’on vient invoquer le respect du patrimoine !!!


3.6 Question préparée.
Que Monsieur XXXX pose une question sur les ravalements permettant à Monsieur Logié de nous informer pendant un temps non négligeable sur toutes les démarches administratives nécessaires avait tout de la question préparée , surtout venant de lui !


3.7 Le temps de la conférence et le temps de la démocratie
Que les premières questions soient posées après 1h30 de conférence.
ne laissait guère de place pour les autres points du jour. Pour qui fréquente régulièrement ces conseils de quartier, il était évident que le dernier point ne pourrait être évoqué.


3.8 Accessibilité des conseils de quartier.
Madame Barlis me reprochant de venir à un conseil de quartier qui n’est pas le mien alors qu’ils sont ouverts à tous est pour le moins suprenant.


3.9 Manoeuvre politique
Vous entendre accuser l’autre municipalité de ne pas avoir préempté alors que vous m’avez dit vous-même que de toute façon vous n’auriez pas préempté puisque les priorités sont aux logements sociaux était fort déplaisant voire insultant, d’autant que notre proposition de louer les 3 derniers étages est toujours sans réponse.Permettez-moi de pointer tous ces éléments qui traduisent à leur manière un manque total de respect et ne sont guère dignes de la démocratie participative que vous avez eu le courage de mettre en place.


Alors pour ma part, si effectivement j’ai été désobligeant j’en prends acte et présente mes excuses à Monsieur Logié.
J’espère que votre antipathie à mon égard ne constituera pas un frein au traitement équitable du dossier du 9 Place Pigalle et que vous étudierez avec impartialité notre proposition de festival musical. Dans l’attente de votre historique concernant le 9 Place Pigalle, je vous présente, Monsieur, mes salutations distinguées.


Michaël Rosenfeld